Pitta

Pitta – Le principe de transformation

Le Dosha Pitta est le second Dosha décrit dans les védas. Comme vu précédemment, nous sommes tous constitués des 3 doshas avec des degrés uniques. Il est dès lors primordial de travailler à connaitre sa propre constitution ayurvédique (Prakriti). Elle donnera des clés de lecture sur notre mode de vie, notre équilibre physique et mentale et des conseils sur notre alimentation.

Pitta ou littéralement «la bile» provient étymologiquement du mot sanskrit tap. Cela signifie cuire, transformer les choses. La fonction première de Pitta est la digestion. En comparaison, Vata donne l’impulsion et débute la communication entre les doshas. Tandis que Pitta va collecter et assimiler les informations.

Ainsi, Pitta puise plus dans la matière que Vata qui lui se ressource dans l’air et l’espace. Il faut toutefois noter que nous n’érigeons pas des oppositions contraires entre les doshas. Nous pointons plutôt des différences entre chacune des qualités des doshas qui forment une unité parfaite et totale.

Le dosha Pitta est celui qui assimile et transforme. Il est le maitre de notre vue et de notre digestion (physique comme mentale). Logiquement, Pitta nous donne le pouvoir de discerner, appréhender et distinguer.

Les qualités (Gunas) de Pitta :

Pitta a de nombreuses qualités, il est chaud, huileux, léger, mobile, odorant, pénétrant.

La fonction digestive est permise grâce à l’union du feu (Tejas) et de l’eau (Jala), tout se consume sans détruire ce qu’il y autour.

L’organe principal du pitta est l’intestin grêle. Même si Pitta est fortement présent dans l’estomac, le sang, les yeux et la peau.

La constitution du Dosha Pitta

Les pittas ont une morphologie moyenne. Ils ne sont ni trop grands, ni trop petits, ni trop gros, ni trop maigres. Ils prennent très rapidement de la masse musculaire. Leur teint est plutôt chair voir écarlate et rougissent très facilement.

Les pittas suent dès qu’il fait un peu chaud et ont les mains moites. Leur peau est très chaude et humide, de ce fait, elle est souvent douce. Elle peut également avoir des tendances grasses et peut même provoquer de l’acné. Ils ont les cheveux de couleur claire et fins, ils risquent très jeune la calvitie.

En général, la chaleur naturelle du corps d’un pitta conduit à de nombreuses inflammations et brûlures des tissus.

La peau des pittas est généralement plus hydratée que les autres types et tout comme pour le vata, le pitta doit éviter l’excès de son élément. Il est important dans ce cadre de se protéger de la chaleur et du soleil.

Les pittas abritent un cocktail d’émotions fruit du feu (action) et de l’eau (sensibilité).

Ils sont régulièrement à fleur de peau et peuvent s’énerver rapidement. Un proverbe dis même que les pittas déséquilibrés ne vont pas en enfer mais qu’ils le créent où qu’ils soient. Ce même feu se constate par leur excellente libido.

Ils jouissent d’un très bon esprit critique et d’une facilité pour la logique. Les pittas sont sociables et aiment parler en public et convaincre. Ils ont un charme naturel et une volonté d’acier. On constate aussi qu’ils adorent s’impliquer dans de grandes causes. De nombreux pittas sont des leaders car ils cultivent les principales qualités et aiment prendre des décisions.

Ils sont fidèles et bienveillants en amitié mais durs et sans pitié contre leurs détracteurs. Ils se caractérisent par leur bravoure qui peut même se révéler comme de la témérité parfois. L’exigence des pittas peut être lourde à subir mais le jeu en vaut la chandelle car la confiance et la fidélité d’un pitta sont inaltérables.

Pitta et santé

Les pittas ont un excellent appétit et peuvent se le permettre grâce à leur feu digestif (Agni). Ils doivent par contre faire attention à ne pas tomber dans l’excès.

Tout est question d’écoute de son propre corps. On observe généralement que les pittas peuvent se permettre à peu près tout jusqu’à leur 40 ans. Passé cet âge, leur feu intérieur réduit et ils sont alors contraints de se tourner vers une vie plus calme.

Si leur feu intérieur est trop puissant, ils peuvent souffrir de brulures d’estomac et de reflux gastriques. Des cas plus graves concernent le développement d’ulcère. Les pittas sont aussi sujets aux diarrhées et coliques ce qui provoque de fortes déshydratations.

La circulation sanguine des pittas est excellente, tout comme leur système immunitaire. Il est primordial pour un pitta de s’alimenter dans un cadre calme. Son anxiété ou sa contrariété provoque souvent des troubles de la digestion.

En d’autres termes, les déséquilibres d’un Pitta se ressentent généralement à travers sa digestion.

Les clés d’un pitta équilibré

L’harmonie et la paix intérieure pour un pitta va nécessairement passer par de la détente et de la relativité. Le pitta doit apprendre la tempérance et la modération. Ils doivent accepter que tout n’est pas parfait ou perfectible et prendre du recul sur les choses. Une autre clé pour eux est la communication car leur équilibre passe beaucoup par leur ouverture avec les autres.

Lorsque les pittas sont en harmonie, ils brillent par leur intelligence, leur perspicacité et leur courage. A l’inverse en déséquilibre, ils sont impulsifs, critiques et colériques.

Le quotidien d’un pitta

Les pittas sont des grands sportifs et aiment plus généralement toutes formes de compétition. Ils recherchent constamment un objectif à leurs activités et n’agissent que si un but clair se dessine. Les pittas aiment résoudre des problèmes et faire chauffer leurs méninges. Un constat fréquent est que les pittas ne se reposent jamais même si cela se fait au prix de leur santé. Les pittas s’opposent radicalement aux vatas sur le principe que chaque chose commencée doit être achevée. Ils bénéficient d’une forte volonté pour cet accomplissement.

Il est primordial pour un pitta de s’appuyer sur sa force de logique et de prendre le temps de méditer et de savourer les moments d’intense réflexion. La nuit est un moment propice pour la plénitude et le plein de ressource du pitta. Il est effectivement apaisé par la lumière de la lune. La nature est elle aussi un allié fort pour le pitta qui par les ballades peut s’apaiser et se recentrer.

Les pittas ne doivent pas sauter les repas et ne pas attendre d’avoir faim pour s’alimenter. Ils doivent alors privilégier les saveurs douces et amères, tout comme les légumes frais tel que le concombre. Un pitta ne se sent bien que s’il rit beaucoup dans la journée et qu’il pratique aussi des massages réguliers.