La Terre – Prithvi

L’élément Terre, appelé « Prithvi » en Sanskrit, est le dernier des cinq grands éléments. Il naît et évolue des 4 autres éléments (l’Ether, l’Air, le Feu et l’Eau). Il contient l’essence de ces éléments en son sein.

L’Ether donne l’espace à la Terre pour exister, l’Air lui procure le mouvement qui ne se voit qu’au niveau subatomique, et le Feu ou l’énergie permet à celle-ci de maintenir sa propre structure. Einstein avait établi la relation E=MC2. E (l’énergie) représente l’élément de feu ; M (la masse) est l’élément de terre ; C (vitesse de la lumière) est l’élément de l’Air. L’Eau est également inhérente à la Terre. C’est le lien premier qui fait passer l’état gazeux de la matière à un état solide. Tandis que la matière devient plus dense, le gaz se mélange alors à l’Eau pour devenir une matière fluide.

Ce processus de densification continue jusqu’à la solidification, devenant alors à son stade final l’élément de Terre.

Il comprend donc la matière solide et la structure de l’univers. La Terre donne forme au corps humain et à toute la création. Cette structure est en somme le conduit par lequel les autres éléments se diffusent et agissent.

Ainsi, tous les éléments naissent de l’Ether et sont présents et contenus dans la Terre.

L’élément Terre est perçu par le nez et pas le sens de l’Odorat, via les odeurs (objet de perception).

Sens et organe liés à la Terre

L’odorat est étroitement lié à l’élément de Terre, à sa présence et à son état dans notre corps. Un déséquilibre constaté sur notre odorat reflète un déséquilibre de l’élément de Terre au sein de notre corps.

Le nez est l’organe de connaissance grâce auquel nous percevons les odeurs, et ce que nous ressentons grâce à ce sens nous affecte émotionnellement et physiquement.

Le rectum est l’organe d’action. A travers la digestion et la défécation, nous régulons la présence de l’élément de terre dans notre corps.

En cas d’excès de Terre,  nous pouvons par exemple avoir une diarrhée car la structure du corps se fragilise. A l’inverse, la constipation bloque cette régulation tout autant et trop de Terre reste dans le corps. Le corps demeure toujours structuré mais plus toxique.

Les qualités de la Terre :

La Terre est froide, solide, lourde, sèche, brute, dense, dure, calme et claire. Comprendre ses qualités, c’est mieux contrôler son équilibre et ainsi saisir quand augmenter ou réduire la présence de l’élément de Terre dans le corps. Il est ainsi fort propice d’accentuer la présence de l’élément de terre dans son corps lorsqu’on se sent perdu, vulnérable, en perte de confiance, irritable ou stressé.

Le Dosha Kapha est composé des éléments Terre et Eau.

La Terre et le corps humain

L’eau par sa fraicheur et sa quiétude procure la protection principale du corps contre les facteurs de chaleur (pitta) et de mouvement (vata). La terre, elle, procure la structure et la fondation qui permettent la croissance et le développement des tissus. Plus l’élément de terre est présent dans le corps plus la structure du corps se rigidifie.

L’accumulation de terre est stockée et transformée en graisse. Une personne contenant beaucoup d’élément de Terre dans le corps a souvent une peau dure, des ongles solides, des muscles larges et des cheveux épais.

Un manque de Terre dans le corps affaiblit sa structure, les os se fragilisent et l’ostéoporose provoque des risques de fractures. La masse graisseuse et musculaire chute. L’une des fonctions de la Terre est de maintenir la chaleur corporelle et réguler la température interne. Ainsi une personne manquant de de cet élément dans le corps peut très rapidement avoir froid. Globalement, une personne en manque de Terre se sentira fragile et faible face aux défis du quotidien.

La terre et l’alimentation :

La Terre est présente dans le corps grâce à notre alimentation. Sa présence dans notre nourriture est particulièrement importante parmi les graines, noix, légumes et viandes. Un excès  se constate notamment par l’obésité. La structure du corps s’élargit et s’alourdit, limitant dès lors la croissance longiligne.

La saison de la Terre

La saison de la Terre est la fin de l’hiver et le début du printemps. A la fin de l’hiver, l’environnement est sec, statique et solide. L’eau qui est tombée sous forme de neige est prisonnière, dans l’incapacité de se mouvoir. Au début du printemps, l’eau se déplace. La terre fournit alors aux éléments la substance nécessaire pour construire les nouvelles structures comme l’illustre le bourgeonnement des plantes et des arbres.

Il est important d’adapter son alimentation en fonction des saisons, il est nécessaire d’avoir plus de terre dans le corps en hiver pour maintenir force, structure et chaleur corporelle face aux agressions naturelles plus nombreuses.

La terre dans le cycle de la vie :

Dans le cycle de la vie, la Terre représente notre période de gestation au sein de l’utérus. L’étape où nous formons la structure principale de notre corps. A cette époque, la nutrition maternelle nous procure l’élément de terre essentiel pour notre développement. Un manque de cet élément au cours de cette phase peut entraîner des déficiences permanentes.

Les 5 éléments