Vata

Vata – Le principe du mouvement

Le mot Vata signifie souffler ou se déplacer comme le vent.

Le dosha Vata se compose des éléments d’air et d’éther. C’est la force principale de mouvement dans le corps et l’esprit.

Lorsque le dosha vata est harmonieux, nos mouvements sont fluides et gracieux.

Comme nous l’avons vu lorsque nous décrivions les éléments, la combinaison de l’Air et l’Ether font que le Vata est léger, sec, froid, dur, précis, subtil, flottant et clair. Ces qualités se distinguent dans le corps et l’esprit d’une personne dont le Vata domine.

Afin de mieux comprendre ce dosha, il est nécessaire d’étudier également les sous-doshas.

Les caractéristiques du Dosha Vata

Les expressions naturelles du dosha vata dans notre corps et esprit sont le reflet de la présence de ce dosha en nous.

Léger : Les os du corps sont étroits

Froid : Nous ressentons plus rapidement le froid dans notre corps

Sec : La peau et les yeux s’assèchent rapidement

Fin : Notre esprit est ouvert à de nouvelles idées, il s’intéresse à l’ésotérisme

Dur : si les tissus du corps s’assèchent, alors ils vont se durcir, c’est un déséquilibre très facile à constater

Flottant : Notre esprit voyage facilement d’une idée à l’autre

Pointu : Le nez est particulièrement fin et pointu

Rugueux : De même si notre peau s’assèche, elle devient rugueuse

Clair : Les yeux sont clairs

Léger : Le corps perds du poids

Froid : Notre corps se refroidit

Sec : Nos lèvres se gercent

Fin : Nous sommes facilement affectés et irritables

Dur : Nous sommes sujet à la constipation

Flottant : Notre esprit a du mal à se concentrer

Pointu : Nous ressentons des douleurs dans le corps qui piquent comme une aiguille

La constitution du Dosha Vata

Un corps de prédominance Vata sera généralement de très grande ou très petite taille. L’évaluation de sa constitution révèle régulièrement des irrégularités. Ainsi il est très important d’analyser le corps en entier pour s’assurer de bien appréhender sa constitution. Cela permettra de comprendre donc ses affinités avec les doshas.

Nous l’avons vu, le vata se constitue principalement d’éther et d’air. Aussi, la masse osseuse est plus légère et moins résistante que les autres doshas composés d’éléments de feu et d’eau. Le corps est généralement fin et souple. La peau est sèche et les muscles sont maigres. Les vata prennent difficilement du poids. Une prise s’explique souvent par un traumatisme ou un déséquilibre important.

Le crâne est petit et le visage mince, tout comme les lèvres et le nez. Les vatas ont souvent des yeux fins et allongés ainsi qu’une bouche serrée.

Les vatas ont une forte sensibilité liée à leur alimentation et leurs possibles traitements. Cette sensibilité est très volatile, si bien que la digestion d’un vata peut être très changeante. Passer de bonne à mauvaise très rapidement.  Ils ont généralement besoin de moins s’alimenter et ont tendance à fragmenter leurs repas.

En cas de mauvaise digestion, les vatas sont ballonnés et fatigués. Cause directe liée à l’organe principale et moteur du vata, le colon. Un signe courant d’un déséquilibre du dosha vata est l’asséchement des cheveux, de la peau et des muqueuses. Ils rencontrent aussi de nombreux problèmes de circulation sanguine et ressentent souvent le froid dans les extrémités du corps. Leur système immunitaire est le plus fragile des trois doshas. Malgré tout, il ne faut pas les croire faible car les vatas sont les plus énergiques. Ce qui leur fait défaut, c’est bien souvent l’endurance.

Les personnes de nature vata ont tendance à être très bavarde, enthousiastes et créatives. Elles débordent d’énergie et sont très flexibles et adaptables. Cependant, déséquilibrées, elles peuvent se sentir confuses et dépassées. Elles ont régulièrement des troubles de concentration et des difficultés pour prendre des décisions. Lorsqu’elles se sentent stressées elles peuvent avoir des insomnies. Les vatas font régulièrement face aux émotions froides comme le doute, la peur et l’anxiété. Les vatas apprécient toute activité créatrice ou artistique. Ce sont des grands voyageurs et ils adorent conter des histoires.

Ils ont bien souvent du mal à terminer ce qu’ils commencent, préférant s’arrêter à la communication et aux idées. Comme le vent, ils peuvent facilement changer d’avis et d’émotions. A l’inverse, ils sont très humains et favorisent tout ce qui peut promouvoir l’unité.

La clé pour l’équilibre d’un vata se situe sur son travail vers plus de patience et de bienveillance envers les autres.

Gérer son Dosha Vata

L’Ayurveda offre de multiples approches afin d’avoir un bon équilibre de son dosha. Bien qu’elles soient diverses comme le régime, les herbes, les arômes, les massages,… les principes restent les même. Tout est question de rééquilibrer ou compenser par les qualités opposées à celles en déséquilibres.

Lorsqu’un excès de légèreté se fait ressentir nous augmentons la pesanteur ; un excès de froid, nous augmentons la chaleur,… Bien que chaque approche ait ses avantages et atouts, il faut noter que le style de vie en lui-même est bien plus important car il a une influence durable et profonde. C’est donc bien en adaptant sa vie quotidienne qu’on peut rééquilibrer comme il faut et durablement son dosha.

Adopter une routine régulière saine et sportive est le meilleur chemin vers notre harmonie avec les rythmes et les sens de la nature. Par exemple, notre stabilité est très liée à la façon dont nous nous alimentons et nous dormons chaque jour. Pour le sommeil il est conseillé de se lever dans la demi-heure qui suit le lever du soleil. Notre routine matinale doit alors comprendre du massage, de la méditation et la pratique du yoga asana en plus de notre hygiène matinale. Pour notre alimentation, les repas doivent être pris à des heures régulières au cours de la journée ; jusqu’à cinq petits repas par jour pris toutes les 3 heures. Le plus important est d’observer cette même régularité chaque jour. Cela augmente notre stabilité et notre pesanteur. La nourriture doit préférablement être huileuse, cuite et légèrement épicée. Notre heure de coucher doit se situer autour de 21-22h, bien que ce soit variable selon le rythme du soleil, la saison et la latitude.

Des traitements spécifiques sont bien entendu disponibles et nécessaire car chaque constitution physique est unique. Une fois que la constitution du patient est connue tout comme les symptômes, le praticien pourra adapter le traitement. Il conseillera sur les qualités (gunas) à rééquilibrer et redonner les énergies nécessaires à l’harmonie du corps et de l’esprit.

Le quotidien d’un vata

Les vatas craignent beaucoup le froid et les changements climatiques brutaux. Ils ont besoin de se réchauffer et se couvrir, surtout à l’approche de l’hiver. Paradoxalement ils craignent le vent car cela provoque trop rapidement une domination de cet élément dans leur constitution et conduit au déséquilibre. Il est donc fortement conseillé aux vatas de se couvrir. Nous conseillons aussi aux vatas de se masser régulièrement. Nous conseillons en particulier l’Abhyanga et le Shirodhara (cf notre rubrique massage).

Les vatas doivent se tenir éloignés des écrans passé 21h. Toute lumière non naturelle attaque fortement leur harmonie et constitution. Il est préférable de privilégier la méditation et la détente aux activités stimulantes lorsque le soleil est couché.

Pour leur bien-être, nous conseillons aux vatas de pratiquer le plus souvent possible le yoga, le massage, la danse et le Pranayama (méthode de respiration).